Vous allez à : Seattle ou Miami ?

Vous êtes ici : Index du forum La Ville de Seattle Rues et Autres Lieux [Center]Avenue commerçante

[Center]Avenue commerçante

Auteurs Messages
Karma

Posté Le 11/09/2017 à 19h54

781 messages

arrow Accueil du SPD

La patrouille des deux inspecteurs dura quelques heures, quelques heures pendant lesquelles ils purent bavarder à loisir et échanger quelques tips. Bien que vieux et expérimenté, l’homme ne semblait pas être contre apprendre quelques choses. Alors qu’ils allaient s’arrêter pour manger, l’inspecteur sourit en grand en voyant au loin, un gamin en sweatshirt, capuche relevée, en train d’échanger des petits paquets avec des passants visiblement deux fois plus âgés que lui.
- Tu vois ce que je vois ? Tu te sens chaud ?

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 11/09/2017 à 21h06

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Et nous voilà en patrouille depuis deux ou trois heures. Je doit avouer que je ne m'attendait pas à une si bonne compagnie. Il à pu m'apprendre quelques trucs utiles, et moi j'ai pu faire de même. Un bon échange de procédés. Alors qu'il souhaitait me faire découvrir l'un de ses restaurants préféré, une chose retient notre attention. Un jeune p'tit gars semble en train d'échanger des paquets avec un autre gars. L'un des trucs que m'avais appris l'inspecteur durant notre périple était que si quelqu'un à la capuche relevé et qu'il ne pleut pas, ça veut dire que c'est louche. Il me regarde alors avec un large sourire, et me demande si je me sens prêt.

-Oh que ouais. Je suis ta stratégie, c'est toi qui a le plus d'expérience.

J'affiche comme à mon habitude un large sourire et je cache avec ma chemise la plaque de police qui est attaché à ma ceinture. Je remet également mon holster en place et je fais un signe de tête à mon partenaire, signifiant que je suis prêt.

Karma

Posté Le 13/09/2017 à 17h25

781 messages

Le vieil officier acquiesça et se pencha au dessus du tableau de bord pour observer un peu plus en détail le gamin en train de dealer avant de finalement déclarer.
- Un pauvre gamin des rues. Sans doute inféodé à un des gangs locaux. Si son casier est pas trop important, il ira en maison de correction puis en orphelinat. S’il est déjà recherché, il échappera pas à la taule.
L’homme soupira et prit une gorgée de café fumant dans un thermos avant d’en proposer à Mike.
- On peut pas faire grand-chose avec ces gosses, à part les amener aux services sociaux. Quelques uns s’en sortent, le sergent Curtis qui devrait être à ma place en est un exemple. C’était un gosse des rues tout pareil et c’est le capitaine du PD qui l’a remis personnellement dans le droit chemin alors qu’il avait que 16 ans. Une histoire qui finit bien mais ils sont pas tous comme ça, la plupart du temps ces gosses sont tellement obnubilés par leur situation et la rébellion face à une société qui a jamais rien fait pour eux que même quand on commence à s’y intéresser, ils nous dégagent. Je te dis ça d’avance pour que tu te blindes, c’est pas la dernière fois que t’auras affaire à ce genre de petits cons et peu s’en sortent. T’attaches pas.
Son discours était d’un cynisme assumé mais aussi résigné, celui d’un vieux briscard qui avait roulé sa bosse suffisamment longtemps pour savoir comment ça se passait toujours. Il se cala ensuite dans le siège de la voiture et se recentra sur le travail.
- Bon… On a besoin d’un flagrant délit. Tu vas devoir acheter quelque chose et ensuite, procéder à une arrestation. Je suppose que t’es à jour sur le droit mais je te fais un rappel rapide, t’as pas à lui dire que t’es un flic s’il et le demande bien sûr, tu ne sors pas ton arme ! Sauf en danger de mort direct. Et gaffe, un gamin qui sort un opinel c’est sensé être que dalle pour un officier de police, il pourrait s’échapper sans même être condamné pour ça. Tu lui casses pas la gueule bien sûr, ca ferait mauvais sur le dossier. Et une fois le flagrant délit avéré, tu le place en état d’arrestation. L’usage de la force est autorisé en cas de fuite ou de refus d’obtempérer mais pour restreindre, pas faire mal. Je préfère laisser courir un dealer comme ça plutôt que d’avoir une assoc de défense des enfants sur le dos pour l’avoir allumé au taser ou pété un bras. Je reste dans la voiture et je supervise avec al caméra. Tu te sens prêt ?
Demanda-t-il alors avec un sourire bienveillant.

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 13/09/2017 à 18h08

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Je me cale dans le fond du siège et j'observe la scène face à moi. L'inspecteur se penche au dessus du tableau de bord pour analyser la scène, puis il utilise sa déduction et m'explique son raisonnement qui sonne plutôt bien. Un gosse des rues.

- Ouai mais ça reste mieux que dans la rue, de mon point de vue. Les gosses ont besoin d'une éducation, pas d'argent sale.

Le vieil inspecteur me propose alors une gorgée de café et je lui fait un sourire très large.

- Ah ! Surtout pas ! Si je me retrouve à courir après lui, le café va me brûler de l'intérieur. C'est un des conseils que je peut te donner.

L'inspecteur continue donc d'expliquer ce qui se passe pour ce genre de gosses. Il m'explique que le Sergent qui était censé m'accompagner aujourd'hui était lui aussi issu de ce genre de quartiers. Je l'écoute attentivement en scrutant les faits et gestes de la cible. Mon collègue reprend alors une position confortable et m'expose son plan. Il détaille qu'il ne faut pas de bavures, que je dois garder mon arme en dernier recours. J'ai pas appris les choses de la même manière, mais ici ce n'est pas la campagne désertique. Ici il y a plus de gens, des caméras, et les gens sont différents. Le plan est un peu plus différent que ce que j'imaginais. Il me demande si je suis prêt.

Je saisi donc la plaque que j'ai à la ceinture et je la glisse dans ma poche arrière. Je pose mon revolver sur le tableau de bord et je dégrafe également le holster. Une fois le holster déposé sur le tableau de bord, je cale le Smith&Wesson sur l'avant de ma ceinture, à la manière d'un "gangster américain". Je regarde alors l'inspecteur avec un sourire confiant.

- J'pense que j'ai tous retenu, je l'arrête en flagrant délit et je le garde en un morceau.

Karma

Posté Le 15/09/2017 à 12h07

781 messages

Le policier plus expérimenté acquiesça à la remarque de Mike, mais émit un bémol.
- C’est vrai… Mais notre système est fait de telle façon que la taule, ça devient l’école du crime. J’ai vu des gamins qu’on aurait pu sauver qui ont plongé définitivement après avoir mis les pieds dans ce système… Mais bon, on peut pas y faire grand-chose à notre niveau.
Dit-il finalement comme un point de conclusion à cette conversation. Il retrouva son sourire à la blague au café puis acquiesça, laissant Mike partir tout seul effectuer sa première arrestation à Seattle. Il Commenta au passage le flingue dans la ceinture, disant que ça faisait bien gangsta mais qu’il avait intérêt à pas avoir chambré une cartouche si Mike ne voulait pas se retrouver avec un deuxième trou de balle… Littéralement…
Rapidement donc, Mike se retrouva face à ce jeune dealer, qui devait tourner dans les 12 ou 13 ans vu sa tête mais avait déjà une imposante carrure pour son âge : il arrivait facilement au menton du policier. C’était un jeune afro-Américain, de couleur de peau assez claire et qui regarda Mike arriver avec des yeux dilatés et injectés de sang, signe évident d’une prise de drogues récurrente. Après ce premier dur contact avec la réalité des rues de Seattle, Mike pourrait aller lui adresser la parole, chose qu’il attendait visiblement en le regardant approcher depuis un moment déjà.

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 16/09/2017 à 19h00

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

L'inspecteur Bosinsky me regarde, puis il m'informe que si je ne veut pas un trou de plus dans le corps, je ferait mieux d'avoir activé la sûreté sur mon revolver. Je souris à sa remarque et dans mon esprit j'imagine la scène. Peut-être que je ferais les gros titres, pour mon premier jour. Je quitte donc la voiture et je navigue dans un premier temps vers la vitrine d'une épicerie, évaluant les produits d'origines douteuses et de qualité incertaine. Puis rapidement je vais à la rencontre du jeune homme, Il semble beaucoup plus jeune que ce que j'avais imaginé. J'inscris son signalement dans ma tête et je remarque ses yeux injectés de sang. J'engage la conversation.

- Hé, salut. J'suis nouveau par ici, tu sais pas où j'peut trouver des trucs ?

Ma phrase fut ponctuée d'un petit accent de la campagne, renforçant possiblement le fait que j'étais étranger. J'observe sa réaction, et j'essaye de rester dans mon rôle de drogué.

Karma

Posté Le 19/09/2017 à 10h29

781 messages

Le jeune homme leva ses yeux fatigués et injectés de sang vers Mike, son air faisait pitié : à son jeune âge, il semblait déjà totalement désabusé et cynique. S’il n’avait pas au fond de ses yeux la violence de ceux qui sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins, il aurait certainement donné envie de pleurer.
Quand Mike lui posa sa question, il sourit légèrement et répondit.
- Ça dépend de ce que tu cherches. Name it.
Dit-il sans aucune méfiance, sans doute même pas conscient qu’agir d’une telle manière était le meilleur moyen de voir débouler 40 bagnoles de flics dans la seconde si Mike avait eu un micro. Le jeune se redressa ensuite contre le mur auquel il était accoudé et demanda ensuite.
- T’as combien ?

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 19/09/2017 à 19h23

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Le gosse me regarde dans les yeux, il à l'air si fatigué. Un petit pincement dans mon cœur apparaît et je fuis son regard, par conscience professionnelle, le regard fuyant met en confiance et donne une position de supériorité au suspect. Mais je fuis son regard également car c'est la première fois que je vois un gosse si jeune dans cet état. Quand je lui demande des "trucs", ça le fait tout doucement sourire. J'dois avouer que ça me fout encore plus mal, mais je dois continuer la conversation pour ne pas perdre le fil et me cramer tout seul.

- Je cherche de la Weed, si possible de la bonne.

Le gars me regarde et me demande combien j'ai. Je sais même pas si j'ai de l'argent sur moi. Je la joue safe, j'espère juste qu'il ne va pas fuir.

- J'dois avoir cinq dollars, il me faut juste un p'tit truc hein.

J'essaye de rester dans le rôle, mais une boule s'installe dans mon ventre, j'ai l'impression d'avoir peur de ce qui va lui arriver.

Karma

Posté Le 21/09/2017 à 16h44

781 messages

Le garçon se redressa un peu quand Mike lui demanda de la bonne weed, cependant, quand il lui annonça n’avoir que cinq dollars, il écarquilla brièvement les yeux avant de s’esclaffer de rire. Il lui fit ensuite un mouvement de la main.
- Allez casses-toi.
Dit-il sans prêter plus d’attention à son interlocuteur avant de s’allumer une cigarette, ce qui n’était, bien évidemment, pas du tout adapter à son âge, mais ne constituait pas pour autant une infraction suffisament sérieuse pour justifier une arrestation ou une fouille au corps.
De son côté, en voyant son nouvel apprenti galérer, Bosinsky gesticula dans la voiture et pointa du doigt un distributeur de l’autre côté de la rue en pointant ses cinq doigts de la main droite en l’air.


Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 21/09/2017 à 19h20

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Le gamin semble réceptif lorsque j'évoque vouloir de la weed , mais quand j'évoque l'argent présent dans mon portefeuille, il m'envoie me faire foutre. Je me sens un peu mal mais son insolence me détermine encore plus à poursuivre. Je m'écarte alors un peu et je jette un coup d'oeil à la voiture banalisée. Bosinsky était là, en train de faire des grands gestes et je comprend assez rapidement de quoi il s'agit. Il m'indique un distributeur et je m'y dirige rapidement, tout en gardant un oeil sur le gamin. Je manipule rapidement ma carte bancaire et j'extrait cinquante dollars en billets de 10 de l'automate.

Toujours l'oeil posé sur le jeune gosse, je me rapproche à nouveau de lui et je garde les billets en main. J'arrive en face de lui et je prend un air un peu perdu. Je lui montre les billets.

- Dis moi combien c'est mec.. J'suis vraiment en manque là.

J'agite doucement les billets, simulant une forte nervosité. Encore une fois, je garde mon rôle plus ou moins bien.

Karma

Posté Le 23/09/2017 à 20h36

781 messages

En voyant revenir Mike, le jeune homme ricana et lui arracha les billets des mains.
- Putain t'es vraiment à côté de la plaque toi ! Tu dois pas prendre de la weed habituellment je me trompes ?
Il sortit alors de sa poche un sachet de cristaux bleus qu'il tendit alors à Mike en souriant.
- Je suppose que c'est ça que tu prends ? Allez va, c'est la tarif weed que t'as payé mais tu me fais pitié. Va donc te shooter avec ça.
Dit-il en lui glissant dnas la poche avant de remettre une cigarette dans sa bouche. De son côté, Bosinsky semblait satisfait et fit signe à Mike qu'il pouvait passer à la suite quand il voulait.

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 23/09/2017 à 21h11

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Alors que je reviens vers le gosse, il me ris à la gueule et m'arrache les billets des mains. Ma ruse marche, et il se pense supérieur. Il me sort un petit sachet contenant des cristaux bleus, ils me rappellent vaguement une série sur un dealer d'Albuquerque. Je continue de l'écouter me prendre de haut et il me glisse le paquet dans la poche. Je constate que la transaction est faite, mais je me retourne discrètement vers Bosinsky qui me fait un signe de la main. Passons aux choses sérieuses.

J'attrape le bras du gamin fermement et je l’amène au sol dans une très grande douceur. Alors que je l'accompagne dans la chute, je sort habilement les menottes que je passe à ses poignets. Le jeune gamin est désormais façe contre le sol et je lui montre ma plaque.

"- T'es en état d'arrestation bonhomme. Tous ce que tu dira pourra et sera retenu contre toi. T'a le droit d'appeler un avocat et si tu n'en a pas les moyens, on t'en filera un. T'a compris tes droits?"

Entre temps, je fit un signe à Bosinsky pour qu'il rapproche la voiture et qu'il me donne un coup de main.

Karma

Posté Le 25/09/2017 à 21h24

781 messages

Surpris par le geste de Mike, le gamin essaya de lui envoyer une droite dans le visage, mais sa prise ferme l’envoya au sol sans qu’il n’y ai vraiment de challenge pour le policier et le gosse commença à se débattre apr terre alors que les bracelets de métal se refermaient sur ses poignets.
- Tu te fous de moi ?! Connard ! Salaud va ! Laisse moi partir ! Je vais te fumer ta race t’entend ! Je connais des gens, ils vont te couper les couilles et te les faire bouffer ! Laisses-moi partir !
Le marathon d’insultes dura jusqu’à la voiture sous l’œil médusé et scandalisé des passants. Bosinsky adressa à Mike un signe de tête approbateur avant de soupirer.
- Bon, à moins que tu connaisses une astuce pour lui faire fermer sa gueule sans le lui péter, c’est comme ça jusqu’au commissariat…
Le gamin était pendant ce temps tellement concentré sur son vociférage qu’il n’avait même pas entendu ce qu’il se disait.

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 26/09/2017 à 19h43

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

Quand je le dépose au sol, le gamin prend conscience et il commence à m'insulter copieusement. Sur le moment, j'avoue que je ne m'y attendais pas. Je pensais qu'il allait fondre en pleurs ou bien qu'il allais m'hurler dessus que c'était pas lui. Mais rien, il n'essaye pas de se défendre, il ne fait que me menacer. Les gosses, c'est plus ce que c'était. Je le laisse crier sa haine et je le maintien au sol avec mon genou sur son dos, en tenant ses menottes.

- J'vais pas jouer les psy avec toi, j'vais te demander une seule fois de la fermer. Alors ferme là.

Visiblement il ne compte pas se calmer, je le relève toujours aussi délicatement et je le tien fermement la tête vers le bas et les bras en haut jusqu'à la voiture. Je le cale à l'arrière et je pousse un long soupir lorsque je ferme la porte. Je monte rapidement à l'avant et Bosinsky me demande si je connais un moyen de le faire taire sans bavure, encore une fois. Je le regarde et je lui fait un malheureux haussement d'épaule accompagné d'un flot d'insultes plus variés les unes que les autres.

- Désolé, j'avoue que gérer les gamins qui dealent, ça m'arrivait rarement.

Je m'installe au fond de mon siège et j'en profite pour remettre à ma ceinture mon holster.

Karma

Posté Le 27/09/2017 à 23h34

781 messages

Acquiesçant d’un soupir, Bosinsky enclencha la marche avant sur la boîte automatique et la voiture se mis en branle, son bruit de moteur couvert par les jurons sonores de l’occupant de la banquette arrière.
Le voyage fut très désagréable pour les deux policiers et particulièrement pour Mike qui se prit des coups de pied dans son siège à longueur de temps… Il faut dire que cette voiture banalisée n’était pas correctement équipée pour le transport de prisonniers. Cependant, contre toute attente, c’est la patience de Bosinsky qui arriva plus rapidement à bout que Mike. Le policier expérimenté gara la voiture sur le bas côté et se retourna vers le gamin.

- T’es pas à la garderie morveux, c’est compris ? Je te donne trois secondes pour te calmer avant de prendre ma main dans la gueule.
Evidemment au compte de trois, le gosse houspillait toujours et par conséquent, la sentence tomba : une tarte sèche et énergique qui lui coupa la chique et offrit à Bosinsky l’insta,t de calme dont il avait besoin pour parler.
- T’es arrêté pour trafic de drogues petit con ! Tu vas manger sec, bien plus que des tartes dans la tronche, tu comprends ça ? Alors maintenant ça peut se passer de deux manières : où tu fermes ta grande bouche toute de suite et on essayera de faire en sorte que tu puisse un jour faire quelque chose de bien de tes dix doigts, ou tu persévère dans l’effort et on t’envoie finir ton enfance dans une cellule de 2 mètres sur 3 d’où tu ressortira que pour te faire trancher la gorge par des râclures dans ton genre. C’est clair ?
Bosinsky était visiblement lui aussi hors de lui. Le gamin ne bougea pas, une haine mortelle dans ses yeux, mais il arrêta de vociférer et de donner des coups de pied dans le siège de Mike. Maintenant, il pouvait endosser le rôle du gentil flic pour faire le duo, mais clairement Bosinsky ne lui tiendrait pas rigueur de juste garder le silence.

Mike D. Anderson
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 28/09/2017 à 17h49

Policier - Probationary Agent
25 ans - 35 messages
 

Tous les objets équipés
  • équipéGilet pare balle standard
  • équipéSmith & Wesson Model 686
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Self-Defense : 4.5
  • Armes de poing : 2
  • Recherches d'indices : 2
  • Droit Criminel : 1
  • Psychologie criminelle : 1
Toutes les Compétences

 

La voiture démarre, et le gosse continue d'insulter à tort et à travers. Et d'un coup, comme si c'était pas assez, il met des coups de pieds dans mon siège comme un bébé capricieux. J'essaye bien malgré moi de l'ignorer, c'est mon premier jour après tout.. vaut mieux ne pas prendre de mauvaises habitudes. Mais le Sheriff qui sommeille au fond de moi aurait déjà arrêté la voiture et le gosse aurait un beau bleu en plein sur la joue.

Le gosse continue à taper ses pieds sur le siège et voilà que Bosinsky se gare, et comme si c'était son fils, il commence à l'engueuler. Je soupire lentement et je détourne mon regard vers la vitre. J'entend un gros claquement et je me retourne rapidement, le gosse s'est pris une sale gifle. Bosinsky à l'air un peu plus calme et il trouve enfin les mots pour le faire taire. Je me replace dans mon siège et j'échappe un petit sourire, puis un mouvement de tête à Bosinsky, un "merci" dissimulé.

Karma

Posté Le 29/09/2017 à 19h07

781 messages

arrow Salle d'interrogatoire 1

Vous êtes ici : Index du forum La Ville de Seattle Rues et Autres Lieux [Center]Avenue commerçante

Derniers messages