Vous allez à : Seattle ou Miami ?

Vous êtes ici : Index du forum La Ville de Seattle Commerces [Center] Centre Commercial City Centre, 1420 5ème Avenue

[Center] Centre Commercial City Centre, 1420 5ème Avenue

Auteurs Messages
Sally Wells
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 01/03/2014 à 11h23

Policier - Detective
25 ans - 325 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéClés de Une Chevrolet Spark rouge, quatre places, trois portes, sans options particulières autres que ce qui se fait de série sur ce modèle.
  • équipéSmartphone
  • équipéTéléphone portable
  • équipéWalther PPK
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Psychologie criminelle : 6
  • Connaissance de la rue : 5
  • Droit Criminel : 4.5
  • Recherches d'indices : 4
  • Armes de poing : 3
Toutes les Compétences

 

Un complexe commercial important du centre de Seattle, comprenant de nombreuses boutiques, allant du prêt à porter à la bijouterie, en passant par les magasins de téléphonie, alimentation générale, etc.
Le tout se trouve être dans un building dont le centre est ouvert sur toute la hauteur. Les balais des escalators et autres ascenseurs sont incessants entre les étages et les différents magasins se répartissent l’espace, parfois sur deux ou trois étages.

Au rez-de-chaussée, outre les décorations typiques, on retrouve une fontaine projetant son eau lascivement donnant à ce lieu un faux semblant de quiétude.

Enfin, les clients peuvent se garer dans un parking souterrain.

Sally Wells
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 01/03/2014 à 11h25

Policier - Detective
25 ans - 325 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéClés de Une Chevrolet Spark rouge, quatre places, trois portes, sans options particulières autres que ce qui se fait de série sur ce modèle.
  • équipéSmartphone
  • équipéTéléphone portable
  • équipéWalther PPK
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Psychologie criminelle : 6
  • Connaissance de la rue : 5
  • Droit Criminel : 4.5
  • Recherches d'indices : 4
  • Armes de poing : 3
Toutes les Compétences

 



La jeune femme avait entendu parler de ce centre commercial, et comme elle se trouvait non loin de là, elle y arriva rapidement. Le plus gros de la circulation était passé. Le parking souterrain offrait suffisamment de place pour pouvoir y garer sa petite voiture. Ce n’était pas tellement son truc de passer sa journée à faire des courses, surtout pour elle et sa garde robe, mais elle se persuadait que c’était pour la bonne cause. L’endroit était immense, et tout en observant le plan du building indiquant les différents magasins, elle en vint à penser qu’elle aurait mieux fait d’aller ailleurs. Enfin bon, maintenant qu’elle était là, elle n’allait pas rebrousser chemin. L’inspectrice n’avait pas toute la journée non plus pour s’équiper.

Elle passa dans une boutique de prêt à porter destiné au tout venant. Au moins, elle n’allait pas payer les yeux de la tête ses fringues (même si c’était le center qui payait au final), qui plus est, banales. Jean, sweet, t-shirt, nouvelle veste en cuir (c’était la classe pour une criminelle quand même !), des choses à milles lieux de ses habits de tous les jours, le tout en plusieurs exemplaires. Certes, en weekend elle se permettait d’être plus laxiste avec son apparence, passant même des dimanches assises dans son fauteuil en pyjama jusqu’à tard dans l’après midi à manger des cochonneries. Bon ça c’était quand elle n’était pas de service le jour du Seigneur. Et qu’elle n’avait pas de gamin. La belle époque.
Les vêtements acquis, elle entreprit de se dégotter une paire de chaussures confortables, passe partout quoi. Du genre basket mais un peu plus élaborées. Chez un maroquinier, elle acheta un nouveau portefeuille, totalement différent du sien. Au moins, elle était sûre de ne pas se tromper entre ses papiers officiels et ses papiers officieux. Quand elle eut terminé, midi était largement passé, et on se dirigeait tout droit vers les treize heures trente. Il était temps de rentrer chez elle.



Kate Amber
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 05/07/2017 à 15h33

Policier - Detective
31 ans - 38 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéCrosscall Spider X-4 (IP 68, écran renforcé), deux SIM avec international illimité (internet 5 giga) + 1 SIM secrète débranchée
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Armes d'épaule : 3.5
  • Armes de poing : 2
  • Art du mensonge : 2
  • Discrétion : 2
  • Psychologie criminelle : 2
Toutes les Compétences

 

[Arrivée depuis le domicile]



Elle avait fait sa première nuit à Seattle, assez courte mais reposante : après son vol et la prise de possession de son nouveau logement, elle avait déballé un certain nombre de cartons, pris une douche, grignoté un morceau, et s'était couchée vers une heure et demie du matin, pour se lever à sept heures. Après une nouvelle douche pour bien se réveiller, elle s'était habillée rapidement, enfilant un pantalon noir, un chemisier blanc et sa veste en cuir fétiche, puis était sortie en attrapant son badge et son arme dans son holster, les dissimulant sous le chemisier et la veste. Elle s'était arrêtée au premier diner qu'elle avait trouvé en se dirigeant vers la station de train, et y avait avalé rapidement un grand café et des œufs au bacon.

Le trajet dans les transports en commun jusqu'au centre de Seattle ne lui prit qu'une quinzaine de minutes. En sortant de la station, elle affichait un petit sourire de satisfaction : les infos prises avant son installation correspondaient bien, elle ne risquait pas d'être en retard au travail à ce rythme-là...
La jeune trentenaire se dirigea de la station jusqu'au centre commercial sur la cinquième avenue, et s'engagea dans le building qui l'abritait. Elle cherchait une boutique précise.

Une musique légère était diffusée en fond sonore, rendant davantage inaudible le brouhaha produit par les dizaines de bouches qui s'agitaient à tous les étages. Kate s'arrêta près d'une grande fontaine, au centre du rez-de-chaussée, et leva les yeux au-dessus d'elle, dans le vaste espace central qui traversait les étages, regardant les nombreuses balustrades qui se succédaient en montant vers le lointain plafond.

*Американская власть...*

La fugitive pensée, en russe, s'éteignit aussitôt dans son esprit. Elle haussa les épaules pour elle-même, et détourna les yeux vers un agent de sécurité qui se disputait avec un client, dont le chien venait de déféquer dans les couloirs du centre : leurs cris résonnaient sous le haut plafond, et de nombreux clients passant à côté ne pouvaient retenir un sourire moqueur, tandis que les autres ignoraient purement et simplement le petit spectacle.
La jeune blonde imita cette seconde catégorie, puis se dirigea vers le plan interactif affiché à côté d'un ascenseur, et composa le nom du magasin, parlant bas pour elle-même :

- Hanks Eletronic Store...

Le chemin à suivre s'afficha tout seul sur le plan. Kate s'engagea dans l'ascenseur, juste après que celui-ci ait déposé une cargaison de clients affairés, et appuya sur le bouton du huitième étage. Il fallut quelques minutes, entre les arrêts et les montées et descentes de passagers qui se poussaient les uns les autres, pour qu'elle puisse sortir au bon étage, se promettant de prendre les escaliers la prochaine fois.
Sortie de cette boîte à sardines, elle s'engagea dans les couloirs, se remémorant le plan qui s'était affiché sur la console. Elle avait un bon sens de l'orientation, surtout à pied, et à peu de choses près aurait pu atteindre sa destination les yeux fermés. Mais c'est bien avec les deux yeux ouverts qu'elle fit face à la boutique.

Celle-ci ne payait pas de mine, le design n'étant pas très recherché par rapport à la plupart des enseignes de ce centre ; néanmoins, elle était propre, et l'impression de bordel venait surtout de ce que, même dans la vitrine, les nombreux produits vendus étaient empilés, encore dans leurs boîtes, pêle-mêle les uns sur les autres.
La porte s'ouvrit tout seule lors Kate s'approcha de l'entrée, et elle passa à l'intérieur. A cette heure matinale, il n'y avait encore que peu de clients, et elle était semble-t-il seule.

- Puis-je vous aider, madame ?

Un grand bonhomme s'était relevé de derrière un comptoir aussi encombré que la vitrine. Les murs et les tables de présentation au milieu de la pièce étaient également couvert de paquets de produits en vente, dans un désordre propret qui avait un certain charme. L'endroit s'adressait clairement à un public spécialisé, et Kate imaginait assez aisément quelques jeunes geeks et un ou deux informaticiens professionnels en train de se pencher sur les tas pour piocher une perle rare égarer au milieu de matériels semblables. Les téléphones se mélangeaient aux câbles, les ordinateurs portables aux consoles de jeu, les écrans de télévision en HD aux cartouches d'encre... Un paradis de "geek"...
Elle se tourna vers l'homme et lui adressa un sourire poli et intéressé. Bien qu'elle soit elle-même assez grande, le vendeur la dépassait d'une bonne tête et demie, et était baraqué. Un tatouage courait le long de son cou jusque sous son tee-shirt, une sorte de serpent ou de dragon asiatique sans doute, entremêlé dans un symbole solaire. Les cheveux étaient coupés à ras, et deux boucles d'oreille discrètes luisaient à l'oreille droite. Bref, il avait plus le physique d'un déménageur que celui d'un vendeur de matériel électronique ; mais Kate n'ignorait pas que l'image du vendeur qu'elle avait dans sa tête n'était qu'une caricature.

- Bonjour....oui, j'ai commandé un produit par Internet, il y a quelques jours.
- Vous avez la référence ?


Kate sortit un calepin de sa poche, pour le vérifier.

- 201105-AK-889D7.
- Oui, un instant je vous prie...


Le vendeur sortit son smartphone, et vérifia les informations ; puis, sans hésiter, il se tourna, fit deux pas sur la gauche, et sortit de l'étagère qui se trouvait face à lui une boîte noire dont les plastiques de scellées avaient été découpés proprement. Il se retourna vers Kate et lui tendit la boîte :

- Nous disions, un Crosscall, Spider X-4, déjà chargé à votre demande, déjà pourvu de son verre trempé de protection supplémentaire également à votre demande. Un bon choix, si vous crapahutez beaucoup.
- C'est le cas, oui. C'est pour cela notamment que je l'ai choisit : du fait de ses normes de résistance.
- Bien. Ensuite, il y avait aussi...


Cette fois, il se pencha sous le comptoir, et en ressortit trois boîtes plus petites et une quatrième un peu plus grande.

- ...une micro-SD de 32 Giga ; deux SIM avec leurs forfaits appels et sms illimités y compris à l'international, Internet 5 Giga seulement ; et enfin un étui de ceinture de chez Crosscall, c'est bien cela ?
- Tout à fait.


Kate hocha la tête avec un nouveau sourire, et pris les cinq boîtes que le vendeur lui avait donné au fur et à mesure.

- C'était déjà payé, donc c'est bon pour moi. Il vous faut autre chose ?
- Oui, la carte du magasin si vous avez ? Je suis nouvelle sur Seattle, et je n'ai pas encore accès à Internet.


Le vendeur lui adressa un sourire de toutes ses dents, et dégaina une carte de visite.

- Avec plaisir ! Soyez la bienvenue à Seattle, dans ce cas : j'espère que vous vous y sentirez aussi bien que moi. Si jamais vous avez besoin, téléphonez ou venez, et n'hésitez pas à demander Tom.
- Comptez sur moi. Très bonne journée, et encore merci.


Tom hocha la tête pour la saluer à nouveau, et elle n'était pas encore sortie qu'il avait déjà disparu derrière son comptoir...

Revenue dans le large couloir, Kate chercha du regard un coin tranquille. A quelques dizaines de mètres, un renfoncement avec une banquette, entre un magasin de lingerie et un autre de produits de beauté, lui parut adapté pour ce qu'elle voulait faire.
Elle alla s'asseoir, seule sur la large banquette, le dos au mur, et ouvrit les boîtes. D'un geste assuré, elle ouvrit la partie batterie du téléphone, puis plaça les deux cartes SIM et la carte SD. Elle activa le téléphone, et le paramétra rapidement. Les bouts de ses doigts couraient sur les touches, naviguant dans les menus et rentrant quelques données connues de tête.

Après quelques minutes, les deux cartes SIM étaient paramétrées.

*Bien, une pour les appels policiers et privés, l'autre pour les contacts officieux...*

Ses doigts s'arrêtèrent un instant. Puis elle ouvrit un sms sur la première carte SIM, celle qui correspondait à son identité policière, et composa un numéro, auquel elle envoya un message succinct :

Citation : SMS

"Mamma de KA. Arrivée et installée. Pro sur point être fait."


Elle éteignit le téléphone, et le rouvrit pour en sortir les deux cartes SIM. Sa main droite plongea dans sa poche de sa veste en cuir, pour en sortir une toute petite boîte plastique noire, qu'elle ouvrit. La troisième carte SIM qu'elle en sortit fut rapidement logée dans le téléphone, et celui-ci rallumé. Un certain nombre de contacts déjà enregistrés apparaissaient désormais dans le répertoire. Elle en sélectionna un, et renvoya un autre message, encore plus court :

Citation : SMS

"KA confirme envoi."


Elle en sélectionna un autre, et cette fois envoya un message un peu plus long et mieux rédigé.

Citation : SMS

"Bonjour, je vous confirme mon arrivée à Seattle. Je dois rencontrer le chef division locale aujourd'hui, et me rendre au SPD demain. Respectueusement, KA."


Elle ajouta le numéro de sa nouvelle carte SIM pro avant de faire partir le message. Puis elle opéra en sens inverse pour ranger la carte SIM déjà remplie, et remettre en place les deux dernières achetées.

- Excellent... Maintenant, je suis opérationnelle.

On pouvait l'être à moins. Sans compter sa carte SIM "secrète", Kate disposait maintenant d'un téléphone portable à très haute résistance, peu sophistiqué et donc difficilement piratable -contrairement à ces mini-ordinateurs qu'étaient les Smartphones-, avec deux nouveaux numéros de téléphones différents, chacun permettant de téléphoner et d'écrire des messages de façon illimités y compris à l'international. Ce qui lui permettait d'avoir une ligne pour son travail avec la Police et sa vie privée à Seattle, et une autre pour contacter le réseau d'indics qu'elle pensait bien pouvoir se former...

Elle ajusta l'étui en tissu à sa ceinture, à sa hanche gauche, par le clap qui était prévu, et constata avec plaisir qu'il tournait sur lui-même à 360 degrés. Le nouveau téléphone portable rejoignit l'étui, et le scratch de maintien se rabattit dessus.
Satisfaite, la blonde se tapota les flancs : à gauche le téléphone dans son étui, à droite le Beretta dans son holster....elle se sentit plus légère. Elle sortit un sac plastique de sa poche gauche, et fourra dedans les boîtes vides et les accessoires qui allaient avec le portable : oreillettes et chargeur. Puis, elle se leva, et se rendit jusqu'à l'ascenseur.

Elle comptait rentrer et déposer cela, puis revenir dans le Centre allégée, manger un morceau un peu avant midi, et se balader avant d'aller se présenter au chef local de l'ATF...

Sibylle

Posté Le 08/07/2017 à 17h33

41 messages

Un homme déambulait dans le couloir, l'air de faire du lèche-vitre. Mais en réalité, il observait les gens qui entraient des boutiques à la recherche d'une dernière cible potentielle. Il avait repéré Kate depuis sa sortie du magasin d'électronique. Alors qu'elle se dirigeait vers l'ascenseur, il arriva face à elle et la percuta légèrement sur sa gauche, tentant d'éviter les personnes qui se trouvaient là.

« Désolé... » dit-il en poursuivant sa route sans se retourner et sans accélérer l'allure pour ne pas éveiller les soupçons, en bon professionnel qu'il était. Maintenant, il n'avait plus qu'à quitter les lieux et il pourrait examiner ses prises de la journée.

Kate Amber
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 08/07/2017 à 18h38

Policier - Detective
31 ans - 38 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéCrosscall Spider X-4 (IP 68, écran renforcé), deux SIM avec international illimité (internet 5 giga) + 1 SIM secrète débranchée
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Armes d'épaule : 3.5
  • Armes de poing : 2
  • Art du mensonge : 2
  • Discrétion : 2
  • Psychologie criminelle : 2
Toutes les Compétences

 

Sur le point de reprendre l'ascenseur, Kate fut bousculée sur le côté par un homme qui s'excusa tout en continuant son chemin.

- Pas de mal...

Cependant, loin de poursuivre sa propre route, elle effectua un petit bond vers lui et lui crocheta l'épaule droite de sa main gauche. La main droite de la grande blonde se porta dans la poche droite de sa veste de cuir, et en sortit son badge de l'ATF, qu'elle agita négligemment. Avec un grand sourire, affable mais satisfait, elle lança à l'homme d'une voix calme et posée :

- ...cependant, vous feriez mieux de me rendre mes affaires, et de me suivre sans faire d'histoire. Agent fédéral : ne cherchez pas à vous faire la malle, sinon ça va sentir le sapin pour vous...

Et un pickpocket qui se croyait malin...Sa première journée complète à Seattle commençait bien...

Sibylle

Posté Le 09/07/2017 à 15h24

41 messages

Le pickpocket, Adam de son prénom, se dirigeait tranquillement vers la sortie lorsqu'il ressentit une violente douleur dans le bras et se retrouva à genoux sans comprendre pourquoi, jusqu'à ce qu'il entende une voix féminine dans son oreille. En fin de compte, il se dit qu'il n'aurait vraiment pas dû faire ce dernier coup.

Puis soudainement, l'étrange couple qu'ils formaient fut entouré par trois agents de police tandis que la sécurité du magasin s'activait pour évacuer ses clients et leur laisser de la place. En s'approchant, les policiers remarquèrent que la femme était armée.


« Madame, police de Seattle. Veuillez libérer cet homme, reculer de trois pas en gardant vos mains bien en évidence, nous allons nous occuper de lui. » lui demanda le sergent Matt Jones, en charge des opérations, tandis que ses collègues les mettaient en joue.

Les choses ne s'étaient pas exactement déroulées comme celui-ci l'avait prévu. Le magasin avait contacté la police lorsqu'ils avaient repéré le pickpocket qui sévissait depuis quelques temps. Celui-ci n'en était pas à son coup d'essai et avait rapidement été identifié. Le sergent avait été envoyé avec deux hommes afin de l'appréhender, discrètement si possible pour ne pas causer de panique générale. Sauf que ce plan était tombé à l'eau lorsque la dernière victime du pickpocket s'était rebiffée et avait décidé de prendre les choses en main. Et son arme n'arrangeait pas les choses.

Kate Amber
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 09/07/2017 à 19h25

Policier - Detective
31 ans - 38 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéCrosscall Spider X-4 (IP 68, écran renforcé), deux SIM avec international illimité (internet 5 giga) + 1 SIM secrète débranchée
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Armes d'épaule : 3.5
  • Armes de poing : 2
  • Art du mensonge : 2
  • Discrétion : 2
  • Psychologie criminelle : 2
Toutes les Compétences

 

La grande blonde avait réussi à attraper le pickpocket, qui ne semblait par avoir envie de se rebiffer, pour ce qui lui sembla. Un instant, elle se dit qu'elle allait peut-être passer l'éponge après avoir pris son identité et récupérer les fruits de son larcin. Mais, c'était sans compter d'autres intervenants.
Elle jeta un coup d'oeil vers les policiers, et ne put retenir une grimace. Hautement entraînée au maniement des armes à feu, elle était de ceux qui, bien qu'aimant les armes, s'en méfient au plus au point : aussi, être braquée par des agents ne lui était absolument pas agréable.

- Entendu, Sergent...je coopère intégralement et n'oppose pas de résistance.

Elle avait identifié les trois chevrons aux épaules de l'uniforme du leader du trio.
Afin de prouver sa bonne volonté, elle leva doucement les mains, relâchant sa cible, tout en reculant tout aussi doucement, se mettant bien en face du sergent pour lui offrir toute sa face comme cible. Aussi discrètement que possible, elle laissa en même temps glisser son insigne de l'ATF dans sa manche : elle voulait voir comment agissaient les hommes du SPD qui étaient sur le terrain.

- Je n'ai qu'une arme sur moi, approvisionnée mais pas chargée.

Sibylle

Posté Le 11/07/2017 à 04h08

41 messages

Au moins cette femme n'était une excitée de la gâchette et avait préféré recourir à la force physique plutôt que son arme pour s'occuper du malandrin. Si elle ne l'avait pas fait, les choses auraient pu virer à la catastrophe très rapidement et faire des blessés. Autre bon point, elle était plutôt coopérative. Ce qu'elle dit le fit cependant tiquer, sans savoir pourquoi. Jones entendit sur sa radio qu'une autre patrouille venait d'arriver et les avaient rejoint pour prendre en charge le voleur qui ne pipait mot en dehors d'avoir réclamé un avocat. Celui-là avait l'air d'avoir un brin de jugeote comparé aux autres.

Il s'approcha de la jeune femme qui avait obéi à ses instructions et la désarma. Il remit l'arme à l'un de ses collègues qui s'éloigna afin de faire les vérifications d'usage.


« Je suppose que vous avez votre permis de port d'armes sur vous ? Je vais également avoir besoin de vos papiers d'identité. Vous pouvez indiquer à l'agent Cornwell ici présente où ils se trouvent. Elle va également vous fouiller alors veuillez suivre ses instructions. » dit-il.

Il fit signe à Kay de s'approcher pour vérifier, si, malgré ce qu'elle affirmait, elle ne dissimulait pas une autre arme et récupérer les papiers. Il la pensait sincère et serait surpris si c'était le cas, mais prudence était mère de sûreté.

Kate Amber
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 11/07/2017 à 22h09

Policier - Detective
31 ans - 38 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéCrosscall Spider X-4 (IP 68, écran renforcé), deux SIM avec international illimité (internet 5 giga) + 1 SIM secrète débranchée
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Armes d'épaule : 3.5
  • Armes de poing : 2
  • Art du mensonge : 2
  • Discrétion : 2
  • Psychologie criminelle : 2
Toutes les Compétences

 

Son arme lui fut retirée et prise, et le sergent lui indiqua qu'une agent féminine allait la fouiller et vérifier ses papiers. Kate ramena doucement ses mains vers sa tête, pour les poser dessus. Elle avait un très léger sourire en coin, presque indiscernable.

*Au moins, ils ne tirent pas dans le tas, c'est déjà ça...*

Se mettant face à l'agent Cornwell, elle ne pu retenir une petite pique :

- Mon portefeuille, poche extérieure gauche de la veste, contient tous mes papiers... Attention, ce n'est pas parce que vous êtes une femme qu'il faudra me tripoter, tout de même !

Elle allait les laisser se rendre compte seuls que dans son portefeuille figurait sa carte et sa plaque de l'ATF. Son badge, lui, était toujours dans sa manche. Elle tourna cependant les yeux vers le sergent, une nouvelle patrouille arrivant pour embarquer le pickpocket :

- Je vous laisse volontiers cet oiseau-là, mais j'aimerai que mon téléphone tout neuf me soit rendu immédiatement...je n'ai rien d'autre pour me débrouiller sur Seattle, il m'est indispensable.

Redevenue un peu plus sérieuse sur ce sujet, elle avait usé d'un ton un peu plus péremptoire et autoritaire. Pour le coup, elle était prête à jouer de sa qualité pour récupérer son bien dans les meilleurs délais.
Elle ajouta encore à l'adresse du maître voleur :

- Quant à vous, vous feriez mieux de renoncer à votre vilain boulot, si vous ne voulez pas avoir un jour de sérieux ennuis...il y a bien pire que moi !

Sibylle

Posté Le 13/07/2017 à 03h18

41 messages

L'agent Cornwell ignora la pique de leur suspecte et se contenta de diriger Kate vers le mur le mur plus proche sur lequel elle lui fit poser les mains. Puis elle récupéra le portefeuille qu'elle tendit au sergent Jones avant de faire une fouille en règle.

Jones ouvrit le portefeuille et haussa un sourcil. Il laissa son agent aller au bout de sa fouille et alla voir ses collègues qui avaient pris en charge le pickpocket tout en réfléchissant. Puis il revint vers l'agent Amber.


« Rien à signaler, sergent. » lui indiqua l'agent Cornwell qui lui remit discrètement la plaque qu'elle avait trouvé sans piper mot, ce à quoi il hocha simplement la tête.

« En ce qui concerne votre téléphone, je ne peux rien faire. Il s'agit d'une pièce à conviction. Vous allez devoir nous accompagner au poste central pour faire votre déposition et vous pourrez voir ça là-bas avec eux, madame. » lui expliqua-t-il en évitant sciemment de l'appeler par son nom.

Elle devait avoir ses raisons pour ne pas s'être présentée comme agent de l'ATF. Peut-être était-elle là sous couverture, alors il ne tenait pas à commettre un impair en révélant haut et fort son identité à tous ceux qui se tenaient là. Il allait donc laisser le soin à l'équipe du central de démêler tout ça.

Kate Amber
Popularité :

Dans le quartier

Posté Le 13/07/2017 à 09h36

Policier - Detective
31 ans - 38 messages

Tous les objets équipés
  • équipéBeretta 92FS
  • équipéCrosscall Spider X-4 (IP 68, écran renforcé), deux SIM avec international illimité (internet 5 giga) + 1 SIM secrète débranchée
Tous les objets de l'inventaire

Les 5 meilleures Compétences
  • Armes d'épaule : 3.5
  • Armes de poing : 2
  • Art du mensonge : 2
  • Discrétion : 2
  • Psychologie criminelle : 2
Toutes les Compétences

 

La policière la fouilla, retrouvant également son badge. La grande blonde resta silencieuse le temps de la fouille, tout à fait tranquille, pour ne pas dire un peu amusée.
Néanmoins, la réponse du sergent la fit tiquer. Evidemment, son humeur badine l'empêchait de songer que le sous-officier du SPD puisse croire qu'elle était sous couverture. Et ce d'autant plus que ses infiltrations, jusqu'ici, s'étaient faites dans des contextes très différents...

*Houlààà...je craignais qu'ils ne soient comme les autres cow-boys des polices municipales ou comtales, mais il faut croire que je suis tombée sur les procéduriers incapables de rire...*


Elle s'agaçait aussi de cette histoire de pièce à conviction. Oh, ils n'avaient pas sa SIM "secrète", mais elle n'avait aucune envie de se voir privée de son outil de travail tout neuf quand même, surtout qu'elle avait donné son numéro de téléphone à "Mamma". Et puis, surtout, en quoi était-ce une pièce à conviction ? On était sur un vol simple, commis sur un agent fédéral -le sergent savait désormais qui elle était-, et vu qu'ils ne perdaient guère de temps sur le pickpocket, cela voulait dire qu'ils savaient qui il était et donc l'avaient certainement en ligne de mire depuis un petit moment -et probablement qu'ils avaient des vidéos, avec ce genre de centre commercial.

Kate ne pu donc retenir une grimace nerveuse, ses lèvres se plissant. Elle se pencha pour récupérer le sac plastique avec les accessoires et les boîtes vides qu'elle avait laisser chuter au sol en crochetant le "galant".

- Soit, sergent...mais ce n'est pas de gaieté de cœur...


En plus, si elle devait faire une déposition au SPD, elle allait certainement rater son rendez-vous avec le boss local de l'ATF. Elle laissa échapper un soupir et se mis en devoir de suivre les policiers, son sourire ayant pour l'heure disparu. D'un autre côté, cela allait peut-être avancer de fait son entretien avec ses nouveaux chefs, au commissariat...

Sibylle

Posté Le 14/07/2017 à 03h43

41 messages

Le sergent vit que ses propos contrariaient l'agent Ember, mais il n'y pouvait pas grand-chose. Les choses auraient peut-être été différentes si elle s'était présentée d'emblée comme étant un agent fédéral au leiu de n'en rien faire. En attendant, elle devrait les suivre et régler cela avec le capitaine.

« Voulez-vous qu'on vous emmène ou avez-vous votre propre véhicule ? » lui demanda-t-il.

Puis tout ce petit monde partit en direction du central.


[La suite ici → SPD - Couloir devant les bureaux]

Vous êtes ici : Index du forum La Ville de Seattle Commerces [Center] Centre Commercial City Centre, 1420 5ème Avenue

Derniers messages